Related post

13 September, 2016

A partir de quand faut-il changer de chaussures ?

Le facteur affectif

La chaussure pour le runner c’est sacré ! Aussi, chacun s’attache à ses chaussures, surtout quand elles sont assimilées à un exploit ou à de beaux souvenirs. Du coup, il est difficile de s’en séparer. Combien de fonds d’armoire regorgent de vieilles chaussures abandonnées…

Pourtant, toutes les chaussures montrent des signes d’usure à partir d’un certain temps et il faut bien se résoudre à les changer.

Pour maintenir son niveau de performance et de confort, il est nécessaire de renouveler sa bonne vieille paire de baskets.

Les critères d’usure

Selon leur conception et leur utilisation, les chaussures de running ont une durée de vie plus ou moins longue. Les fabricants s’efforcent de rendre leurs chaussures de plus en plus résistantes, mais au-delà de leur qualité, les critères d’usures concernent plus le profil du coureur et l’utilisation de ses chaussures.

L’usure de la chaussure peut varier considérablement selon le sol, la morphologie, le type de foulée et le poids du coureur.

Le risque de courir avec ses bonnes vieilles chaussures.

L’usure d’une chaussure réduit surtout sa capacité à amortir les chocs et les vibrations. C’est le risque de subir tous les petits chocs accumulés au niveau des articulations et des genoux. Du coup, le coureur est fragilisé sans même s’en rendre compte. Le risque de douleurs et de blessures s’accroit d’autant plus au fil des courses et des entrainements.

La chaussure se déforme selon les appuis et provoque un déséquilibre.

Le coureur n’est plus aussi bien protégé et il va ressentir les premiers effets avec des tendinites, des périosites et des douleurs lombaires.

Quand faut-il changer de chaussures ?

Les différents modèles de chaussures offrent des niveaux de résistance à l’usure qui peuvent varier d’une marque à l’autre, aussi il est difficile de pouvoir établir un seuil d’usure universel.

Par contre, ce qui est sûr c’est que les chaussures s’usent un peu à chaque kilomètre.

Il est donc important de rester à l’écoute du moindre signe tant au niveau de ses sensations de course, que du contact avec le sol, l’apparition de petites douleurs ou des sensations d’appuis différents.

A la moindre alerte, il faut changer de chaussures.

Un coureur léger sera moins sensible à l’usure qu’un coureur plus athlétique. Selon son poids, il faut donc être d’autant plus vigilant. Tout comme, un coureur qui évolue sur sol dur sera plus porté à changer régulièrement de chaussure que celui qui court sur du sable.

Il n’existe pas vraiment de distance critique pour changer ses chaussures, cela peut varier de 700 à 1000 kilomètres parcourus avec la même paire de chaussures.

De même, vérifier l’état des semelles de vos chaussures, les renforts, les parties extérieures et les meshs. Ce sont de bons indicateurs sur l’usure et la contrainte exercée sur les semelles.

Quelques facteurs pour tester vos chaussures :

  • La semelle extérieure est usée et laisse apparaître la semelle intermédiaire blanche
  • La semelle intermédiaire est trop molle et se plie facilement quand on appuie dessus.
  • Le contrefort commence à bouger et à moins bien maintenir votre pied
  • Vos orteils traversent le bout de la chaussure et la tige se craque
  • La semelle d’une chaussure s’use plus vite que celle de l’autre
  • Une chaussure ou les deux ne sont plus droites quand on les pose sur une surface plane