Related post

10 August, 2017

Prévention et traitement de la fasciite plantaire

La fasciite plantaire est une inflammation du fascia plantaire, une bande de tissu élastique qui va de l’os calcanéen à la zone métatarsale. Cette indisposition très habituelle touche 10% des gens tout au long de leur vie, avec une plus grande incidence chez les sportifs et les femmes.

L’une des principales causes de la fasciite plantaire est la forme de la foulée. Les pieds ayant une voûte plantaire plus marquée que la normale (creux) ou qui tend à s’affaisser (en valgus) sont plus enclins à être touchés par cette blessure. Dans les deux cas, il existe une diminution de l’appui de la zone latérale externe, ce qui se traduit par une plus grande tension au niveau du fascia.

En ce qui concerne la foulée, les personnes ayant tendance à la pronation, c’est-à-dire celles dont l’appui du pied se déplace vers l’intérieur, ont plus de risques de souffrir de fasciite plantaire.

Cette blessure peut aussi être liée au surpoids, au sédentarisme, au raccourcissement du tendon d’Achille, à une flexion dorsale de la cheville limitée, à la faiblesse de la musculature du pied, au manque de condition physique ou à l’utilisation de chaussures inappropriées.

Le principal symptôme de la fasciite plantaire est une douleur aiguë dans la zone interne du talon, généralement plus intense au moment de se lever. Chez les sportifs, la douleur intense apparaît en général après avoir fait du sport.

Comment prévenir la fasciite plantaire

Pour prévoir la fasciite plantaire il est important de suivre de bonnes habitudes, à savoir : faire souvent des étirements, utiliser des chaussures correspondant à notre foulée et évaluer l’utilisation d’une semelle adaptée à la forme de nos pieds.

De plus, il faut contrôler son poids, éviter de passer trop de temps debout ou sans bouger.

D’autre part, pour éviter la fasciite plantaire et protéger cette zone, il est également conseillé d’améliorer la mobilité de la cheville et de travailler la musculature spécifique du pied.

Traitement de la fasciite plantaire

Le rétablissement de la fasciite plantaire peut prendre entre trois mois et un an, bien qu’il prenne en général six mois. Une fois que les premiers symptômes apparaissent, il est très important de prendre des mesures pour éviter d’accentuer la fasciite plantaire et limiter le déroulement normal de notre vie ou de nos activités sportives. Mais quels aspects devons-nous prendre en compte ?

  • Il est très important de diagnostiquer la blessure le plus tôt possible. En cas de douleur dans la zone plantaire, il faut donc se rendre au plus vite chez le médecin afin de bénéficier d’un traitement visant à détendre les muscles.
  • Le traitement habituel consiste à prendre un médicament anti-inflammatoire et à faire des séances de kiné pour diminuer l’inflammation dans la phase aiguë. Les séances comprennent des mobilisations, des étirements, des massages et l’application de techniques d’électrothérapie, techniques visant à réduire la douleur et à favoriser la mobilité.
  • Il est prouvé que les exercices d’étirements continus aident à soulager la douleur et favorisent ainsi le rétablissement.
  • Une fois l’urgence de la fasciite plantaire prise en charge, il est important de réaliser une étude pour évaluer si la blessure est liée à la forme de la foulée.
  • Si c’est le cas, il faut envisager l’utilisation d’une semelle qui contribuera à détendre les muscles et aidera à reprendre une activité normale sans avoir peur de tomber.