Related post

21 December, 2015

Qui peut-on consulter pour des problèmes de pieds ?

Les alertes du pied

Les pieds sont sans cesse sollicités pour supporter le poids de notre corps, maintenir notre équilibre ou servir de point d’appui pour chacun de nos pas. Bien souvent nous ne prêtons pas attention aux petites alertes. Seulement, après un effort un peu plus soutenu, ils peuvent se mettre en grève et nous le faire savoir par des douleurs progressives. Il ne faut pas trop attendre de rémission miracle et mieux vaut consulter son médecin généraliste, ou un podologue dès les premiers signes. Les médecins soulignent d’ailleurs le peu d’attention que leurs patients portent à leurs pieds. Pourtant les inflammations et les douleurs sont nombreuses et variées, que ce soit un durillon, un cor, un œil-de-perdrix, une crevasse, un ongle incarné, une mycose, une verrue, un oignon ou des douleurs de voûte plantaire, le patient doit consulter. Mais qui?

Qui consulter ?

En premier c’est votre médecin généraliste qui pourra évaluer le traitement adéquat pour soigner et soulager la douleur. Il pourra vous orienter vers le spécialiste selon le type de problèmes.

Le médecin podiatre

Spécialiste par excellence du pied, il établit le diagnostic et traite les différentes pathologies avec un arsenal complet. Il dispose de connaissances chimiques et mécaniques (orthèses), il peut pratiquer les manipulations, prescrire des médicaments et même intervenir par la chirurgie.

Le pédicure-podologue

Il s’occupe plus de la remise en forme du pied et de la compensation de la posture. Il est formé après 3 ans d’études et traite les cors et durillon. Il fabrique les orthèses ou les protections des pieds et corrige les déformations du pied.

Le dermatologue

Il effectue les actes de chirurgie cutanée pour traiter les verrues et les champignons. Il conseil également sur les différents traitements et soins pour préparer la peau et la renforcer. Il est formé après 10 années d’étude dont 4 spécialisée en dermatologie.

Le chirurgien orthopédiste

Il intervient plus spécifiquement pour redresser les os, notamment ceux des orteils. La déformation la plus courante est celle du gros orteil appelée hallus valgus. Il est formé après 6 années d’étude de médecine généraliste et 5 années d’internat.

Le rhumatologue

Il est plus spécialisé dans les problèmes liés aux articulations, au rhumatisme, à l’arthrose et l’arthrite localisée. Il est formé après 6 années de médecine généraliste et 4 années de rhumatologie.

L’ostéopathe

Il peut soulager les douleurs articulaires ou renforcer les muscles des pieds par des manipulations manuelles appropriées. L’ostéopathe est maintenant formé après 5 années d’étude depuis l’accord du 9 juillet 2015.

Le réflexologue

Il offre une aide pour soulager le stress du pied par des manipulations et une étude des reflexes du pied. C’est une thérapie non médicamenteuse, plus amené à gérer les troubles fonctionnels liés au stress. La formation dure une année, ce n’est donc pas un docteur en médecine.

Le kinésithérapeuthe

Il traite par la thérapie de la gestuelle les fonctions altérées du pied (entre autres). Il agit au niveau musculaire et articulaire afin de rééduquer la motricité et rétablir la bonne posture du patient. Sa formation s’étale sur 4 ans en plus d’une année de concours.

Peut-on se soigner soi-même ?

A moins d’avoir de bonnes connaissances motrices et physiques du corps humain, il est préférable de demander conseil suite à l’apparition de douleurs articulaires ou musculaires. Cependant, il existe des parades simples pour réduire les risques de blessures au pied.

Par exemple, si tout à coup, une vive douleur au milieu du talon vous empêche de marcher, « C’est évocateur d’une épine calcanéenne, une excroissance osseuse sur l’os le plus volumineux à l’arrière du pied, précise le Dr Weissenbacher, médecin généraliste. Elle est sans gravité car il s’agit seulement d’une inflammation. » Elle recommande l’usage d’une semelle en élastomère, absorbant les chocs, dans la chaussure, type semelle Noene, afin de réduire les chocs jusqu’à ce que l’inflammation disparaisse, cela suffit pour régler le problème.

Par ailleurs, d’un point de vue de l‘hygiène, quelques règles simples sont préconisées. A savoir bien se couper les ongles pour éviter l’ongle incarné et entretenir une hygiène saine entre les orteils pour éviter les mycoses, ou “le pied de l’athlète” lorsque les champignons se localisent entre les orteils. Voila j’espère que ce tour d’horizon des moyens de préventions et de traitement du pied vous permettrons de ne plus faire de faux pas !