Related post

7 August, 2017

Quand utiliser des semelles running avec des chaussures de compétition?

Test pratique des NOENE UNIVERSAL-NO2 avec des NIKE ZOOM STREAK6 et des ADIDAS ADIZERO ADIOS. Premières journées d’entraînement sur route et sur piste.

Auteur : Rafa Zugasti, testeur officiel NOENE.

Tous les coureurs ont déjà entendu parler des semelles running. Cet élément spécifique est peu connu et souvent associé aux blessures du coureur .

Dans ce cas, j’ai testé les semelles de course pour leurs bienfaits, à savoir les sensations de confort qu’elles procurent, les effets d’un meilleur amortissement et les avantages en matière d’inhibition de la fatigue.

J’ai testé les Universal NO2, les semelles runnnig de 2 mm de NOENE, avec deux paires de chaussures de compétition, les Nike Zoom Streak 6 et les Adidas Adizero Adios, meilleures ventes du marché. Ce sont deux modèles de compétition mais avec des profils très différents.

Au moment d’écrire ce post, je tiens à souligner que je les ai testées au cours de cinq séances d’entraînement sur piste et un entraînement sur route. Les rythmes d’entraînement ont varié entre 3m15’/km et les 3m40’/km.

Comme vous verrez ensuite, la perception de l’effet d’amortissement est beaucoup plus évidente entre un modèle et l’autre.

Modèles de chaussures de compétition 

Le fait de tester les semelles running avec des chaussures de compétition répond à une question pratique: les semelles running peuvent transformer une chaussure de compétition en un modèle plus universel et plus facile à utiliser, aussi bien pour les séances d’entraînement de qualité que pour les longues journées d’entraînement. De cette manière, en principe, je n’ai pas à emmener une chaussure d’entraînement et une autre de compétition, je peux changer le profil des chaussures de compétition en ajoutant une semelle amortissante.

Je vais décrire tout d’abord les deux modèles de chaussures de compétition avec lesquelles j’ai testé les semelles Universal NO2 :

  • Chaque année en tête des ventes, les NIKE ZOOM STREAK 6 comptent parmi les chaussures de compétition les plus connues. Elles sont conçues pour des rythmes soutenus et de compétition car elles sont légères, mais grâce à leur amortissement elles peuvent être utilisées pour de longues distances. Elles ont un drop de 8 mm et pèsent 192 gr. Elles sont particulièrement indiquées pour les coureurs de poids moyen et à la foulée neutre.
  • Les Adidas Adizero Adios sont aussi de très bonnes chaussures de compétition avec d’excellentes références, puisque c’est avec ce modèle que Dennis Kimetto a battu le record du monde du marathon avec 2:02:56. Ce sont des chaussures rapides et très souples. Elles ont un drop de 10 mm et pèsent 226 grammes. C’est aussi un modèle pour les coureurs ayant une foulée neutre.
  • La semelle Universal-NO2, un nouveau monde à découvrir. La semelle de deux millimètres est extrêmement légère, moins de 30 grammes pour ma pointure (8,5 US). Elle est fabriquée dans le matériau NOENE, un élastomère de haute technologie conçu pour absorber l’impact dans la pratique sportive.

 

Semelles de course avec des chaussures de compétition

Le modèle Nike est une chaussure dure au toucher, c’est-à-dire bruyante dans la foulée, très stable et avec peu de sensation flam. Par conséquent, les sensations de la semelle running NOENE se ressentent beaucoup plus qu’avec les Adidas, des chaussures plus souples et plus douces au toucher. Je n’ai pas remarqué le surpoids qu’implique l’utilisation de la semelle, et encore moins avec les très légères NIKE.

J’ai été agréablement surpris par le point d’équilibre parfait entre stabilité, amortissement et légèreté. Avec des semelles running, on craint d’avoir une sensation d’instabilité « flottante » que peut procurer l’amortissement. De plus, les semelles ont tendance à se déformer différemment et avoir des effets sur le drop. Au contraire, la semelle NOENE reste rigide et ne se déforme pas dans les parties où le soutien est plus important. Je suis conscient que ce ne sont que des sensations, mais je crois que tout le monde me comprend. J’obtiens davantage d’amortissement sans que le pied ne flotte.

Il est très facile et pratique de couper la semelle pour l’adapter exactement à notre pointure. Comme je l’ai déjà mentionné, même après plusieurs séances d’entraînement, la semelle garde ses propriétés et sa forme.

 

Quand utiliser des semelles pour courir avec des chaussures de compétition?

Pour moi, il est tout d’abord très pratique de n’emmener qu’une paire de chaussures lorsqu’on part en vacances et que l’on veut faire des entraînements longs et d’autres de qualité à des rythmes soutenus.

Je crois que les semelles de course sont idéales pour ceux qui veulent passer des chaussures d’entraînement aux chaussures de compétition, mais qui sont un peu limités par le rythme. Avec l’utilisation de semelles, une chaussure de compétition est toujours très légère et adaptée aux rythmes rapides, mais l’impact de la foulée est atténué.

Ainsi, la semelle permet d’atténuer le passage d’une chaussure neutre à un modèle de compétition lorsque nous avons besoin de faire de courtes séries à des rythmes rapides. De cette manière, le passage de neutre à compétition n’est pas trop agressif.

Je crois aussi que les semelles peuvent être utilisées avec des chaussures de compétition pour des courses sur des distances moyennes et longues sans sacrifier le poids. La chaussure de compétition avec une semelle est toujours plus légère qu’une chaussure neutre d’entraînement.

Enfin, l’utilisation de semelles de course peut être universel sur des chaussures de compétition ou des modèles d’entraînement après une période sans s’être entraîné, ou très peu, ou après une blessure, pour diminuer l’impact pendant les premières semaines d’entraînement.